Je rêve d’une liqueur étrangère à la terre. Charles Baudelaire.

P.S. En fait la citation de Charles Baudelaire est la suivante : « Chantre des voluptés folles du vin et de l’opium, je n’ai soif que d’une liqueur inconnue sur la terre et que la pharmaceutique céleste, elle-même, ne pourrait pas m’offrir ; d’une liqueur qui ne contiendrait ni la vitalité ni la mort, ni l’excitation, ni le néant. »

Ce que j’ai mis, de mémoire, ne s’en éloigne pas beaucoup …

Et encore du Baudelaire :

Lorsque tout me ravit, j’ignore
Si quelque chose me séduit
Elle éblouit comme l’Aurore
Et console comme la nuit ;
Et l’harmonie est trop exquise
Qui gouverne tout son beau corps
Pour que l’impuissante analyse
En note les nombreux accords.
O métamorphose mystique
De tous les sens fondus en un !
Son haleine fait la musique,
Comme sa voix fait le parfum !

By RL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wpChatIcon