Sa mère a pris le TGV de Bizerte à 6h du matin pour assister à 10h30, le même jour, à la soutenance de son doctorat à la Faculté de Médecine de Médenine. Deux jours après, ils ont repris le même TGV pour quelques jours de repos au parc écologique de Sijoumi. De passage par la capitale, connecté au Wi-Fi municipal, le jeune médecin a envoyé une demande d’emploi au ministère de la santé, avec en attaché tous les documents nécessaires en PDF. Deux jours après, il a reçu son affectation à la Médina médicale de Kairouan. C’est super ! Sauf que le réveil a sonné… et qu’il s’est réveillé en sursaut en criant : éna win si 3alaa.

By RL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wpChatIcon