Kaïs Saied entame son discours sur un ton très fort, révolutionnaire. Les ténors de la classe politique, alignés devant lui, sont médusés face à ces mots tonitruands. Kais Saïed leur dit droit dans les yeux que le peuple, en le choisissant, a, en fait, choisi de les écarter pacifiquement par les urnes et exprimer ainsi sa déception et même sa révolte ! KS confirme et appuie le respect de l’Etat et sa continuité. Il promet la garantie des services de base, les libertés de base et la neutralité de l’administration. Il rappelle l’importance de la lutte contre la corruption pour laquelle sont tombés les martyrs. Pas un millime des deniers publics ne sera dilapidé. La lutte contre le terrorisme est une priorité et chaque cartouche des terroristes aura pour réponse des rafales, rendant hommage à l’armée et aux forces de sécurité. Les droits de la femme sont garantis et seront renforcés, notamment les droits économiques et sociaux. Les Tunisiens qui ont payé de leur sang la révolution sont prêts à participer à l’effort de l’État par le labeur et l’argent … dès qu’une nouvelle relation de confiance est établie entre le peuple et ceux qui les gouvernent … la Tunisie respectera ses engagements et les traités conclus avec tous les pays tout en se réservant le droit de renégocier certains accords pour défendre les intérêts nationaux …

By RL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wpChatIcon