imageJ’ai épuisé les mots, j’ai épuisé les lettres …
En vain !
Les femmes de mon pays refusent de s’y soumettre …
Alors, muet, je suis reparti …
Avec pour seul écrit :
« Les femmes de mon pays …
Sont des femmes et … demi  » …

… C’est ainsi que j’ai traduit … Mes excuses, Sghaier, si j’ai un peu trahi …

كتبتُ.. كتبتُ
فلم يبْقَ حرْفُ
وصَفْتُ..وصفْتُ
فلم يكْفِ وصْفُ
أقولُ، إذا،باختصارٍ وأمْضي :
نساءُ بلادي
نساءٌ..ونصفُ

O

By RL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wpChatIcon