L’Occident veut donner un air de mollesse à la révolution tunisienne … Après le qualificatif de révolution du jasmin, après les offres d’endettement des fonds monétaires internationaux, c’est maintenant le Nobel de la paix qu’on nous miroite … Alors que peu de tunisiens de la Tunisie profonde connaissent une certaine Leena Ben Mhenni, symbole plus de la mollesse que de la révolution, son nom est cité dans les éventuels prix Nobel de la paix 2011 … Ce prix de la paix déjà décerné au chef d’un Etat qui tue impunément à Gaza et ailleurs … Non, nous la voulons bouleversante la révolution tunisienne, nous la voulons dure … pour que naisse un vrai pays démocratique et libre … libre y compris de l’Occident …

By RL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wpChatIcon