BCE. Il a titré son livre paru en avril 2009 : « Bourguiba, le bon grain et l’ivraie ». Paradoxalement, en ce mois d’avril 2011, il est contre toute attente Premier ministre de Tunisie et son rôle principal dans cette phase difficile par laquelle passe le pays est de séparer le bon grain de l’ivraie ! Bonne chance BCE … Vous serez peut être un autre coup de chance pour la Tunisie, si vous arrivez à garder la vigilance et la réactivité nécessaires face aux évolutions politiques et sociales rapides et imprévisibles que nous vivons … et si vous arrivez à isoler l’ivraie …

By RL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wpChatIcon