Le complexe Tunisie de l’Orient arabe. Ce complexe perdure depuis Nasser, depuis le célèbre discours de Bourguiba à Ariha au Liban et jusqu’à la révolution tunisienne qui vient de déclencher le tsunami qui secoue les pays arabes l’un après l’autre dans des soubresauts populaires qui ébranlent les dures dictatures qui les écrasent … En parlant de la Tunisie, le ton qui nous parvient de l’Orient arabe est tantôt un ton de déni, tantôt un ton de mépris … On évoque alors la non consistance politique de la Tunisie et son peu de poids sur la carte géopolitique comme vient de le faire un défenseur de la Syrie d’Assad aujourd’hui sur la BBC … Ou bien on parle du résultat incertain de sa révolution comme l’a fait Moubarak avant son départ … Ou encore on méprise le peuple « misérable » de Tunisie qui prétend offrir une aide humanitaire à la riche dictature libyenne comme l’a vociféré Kadhafi … Dans tous les cas, le pays d’Ibn Khaldoun et de Bourguiba, fief de la pensée politique rationnelle et de l’action moderniste qui tend à mettre notre pays sur la voie du progrès … ce pays est déconsidéré par l’orient arabe qui peine à rattraper le mouvement de l’Histoire … Cet Orient, toujours en retard d’une guerre, n’arrive pas à décoller de son flou idéologique et de  son irréalisme politique …

By RL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wpChatIcon